Biblical advisory, explicit lyrics de Gojira – Pray

Gojira est un des groupes de death progressive majeur en France. Très apprécié et reconnu dans son pays il a su se faire une place sur la scène internationale.

Le groupe est sensible aux choses spirituelles comme on a pu le constater dans quelques-uns de leurs précédents morceaux tels que « Mouth of Kâla », « Born in winter » de l’album « L’enfant sauvage » et bien d’autres. Cette sensibilité spirituelle se ressent particulièrement -à mon sens- dans l’atmosphère transcendante de leur dernier album. Dans cet article ce sont les paroles du morceau « Pray » de l’album en question que je vais présenter à la lumière de la Bible.

Je vous invite à vérifier et à relire tous les passages de la Bible que je cite dans cet article, afin de voir si ce que je vous présente est vrai.

Si on m’avait fait lire les quatre premiers vers sans me dire que ce sont des paroles de Gojira, j’aurais sûrement cru que c’étaient des paroles d’un morceau chrétien car ces quatre premiers vers à eux seuls sont en conformité avec la Bible (si on les applique dans un cadre d’église bien sûr), et passeraient très bien en paroles de louange.

We pray, pray for the light to reign. We call, we call the day 

Nous prions, prions pour que la lumière règne. Nous appelons, nous appelons le jour

Dans la Parole de Dieu, Jésus est la Lumière du monde (Évangile de Jean 8.12), Jésus règne (Lettre aux Romains 5.21 – Évangile de Luc 23.42-43) et nous prions au nom de Jésus (Évangile de Jean 14.14).

Comme le monde est assujetti au mal depuis qu’Adam et Eve ont péché, nous prions pour que la Lumière se lève et règne dans les cœurs.

Dieu, dans sa Souveraineté, règne déjà dans les cieux et sur le monde tout en conférant à l’être humain la gestion du monde (Genèse 1.28, avant qu’Adam et Eve ne pèchent).

Gojira veut vraisemblablement véhiculer un optimisme pour notre monde, pour que la lumière règne dessus, une lumière, qui dans la Bible, viendra de quelqu’un qui ne dépend pas du monde pour exister : Dieu !

Jésus est la lumière qui a fait naître le jour (Genèse 1.3 – Jean 8.12), il est à l’origine du monde et il est celui qui détruira les ténèbres apportées par l’orgueil de l’être humain.

We rise, pray for the wind to blow, We know, we know the way

Nous nous levons, prions pour que le vent souffle. Nous savons, nous connaissons le chemin

La Bible invite les disciples de Jésus à se lever et à prier pour que le vent souffle, étonnant n’est-ce pas ?

Le vent, le souffle et l’esprit sont des équivalents dans la Bible (Genèse 1.2 « rûwach » en hébreu qui se traduit par « esprit » ou « souffle » – Évangile de Jean 3.8)

Et régulièrement, les disciples de Jésus sont appelés à vivre en action, comme le prophète Jean-Baptiste qui prêchait la repentance et la venue du Messie (Évangile de Matthieu 3.1-3), comme les douze disciples de Jésus (Évangile de Luc 9.1-2) et dans bien d’autres passages.

Aujourd’hui, nous partageons l’Évangile car nous connaissons le chemin. Dans Jean 14.6, Jésus dit : « Je suis le chemin, la vérité et la vie, nul ne vient au Père que par moi. »

No faith in your world, Create my own to thrive 

Pas de foi en ton monde, Créer le mien pour prospérer

Dans ce morceau, Gojira exprime une désillusion du monde. Une rébellion philosophique contre le monde établi et un besoin de secours que chacun doit chercher en lui-même par la création de son propre monde.

Gojira tend vers le sens du monde mauvais comme dans la première lettre de Jean puisqu’il oppose le monde et la prospérité, il entend -comme la Bible- que le monde actuel est en défaillance et qu’il n’y pas de sens à mettre sa foi en lui.

Par contre, Gojira parle de compter sur lui-même pour prospérer. Bibliquement je ne peux pas compter sur moi-même pour prospérer car le péché est plus fort que ma faible condition humaine (Psaume 65.4 – 1 Jean 1.8), cela m’en rend impossible, même mes « bonnes actions » sont bien trop motivées par un cœur souillé par le mal.

La Bible nous enseigne à l’impératif en 1 Jean 2.15 « n’aimez pas le monde », le texte de Jean ne dit pas de ne pas aimer la Terre et l’univers que Dieu a créé bon (Les cieux racontent la Gloire de Dieu, voir le Psaume 19) mais de ne pas aimer tous les effets du mal, du péché qui sont dans le monde.

Le terme « monde » dans ce texte est à comprendre dans le sens « la vie de la société organisée sous la puissance du mal » (citation de C. H. Dodd),

La Bible fait le même constat concernant la désillusion du monde mais elle démontre que le monde dans lequel on vit n’est pas la finalité de toutes choses, on vit dans un monde malade qui est sous respiration artificielle.

Contrairement à ce que dit Gojira à la fin (create my onwn to thrive), la Bible offre une solution au problème de la maladie du péché. Toute l’humanité est atteinte par le virus du péché (qui fait 100% de mort), toi moi, nous (Romains 3.23) !

La réponse qui s’offre à toute cette pagaille, est l’Évangile. Évangile signifie « Bonne nouvelle » et la bonne nouvelle est qu’étant condamné par le péché, Dieu a envoyé son Fils Unique pour porter la condamnation de nos péchés à notre place, afin que ceux qui croient en lui ne meurent pas mais reçoivent la vie éternelle.

C’est comme un gars qui est jugé pour un meurtre, il regrette amèrement et demande pardon pour l’acte commis, en reconnaissant qu’il méritera la peine qu’il aura. Et au moment du verdict, bam ! 15 ans de prison ! Et là, un homme ayant écouté sa repentance, inconnu au bataillon, dit « Je prends ta peine de prison même si je suis innocent, j’irai en prison à ta place ».

La bonne nouvelle pour nous est que Jésus porte la condamnation de nos péchés à notre place si nous nous en repentons. Et grâce à sa victoire sur la mort par sa résurrection, il y a une victoire sur le monde présent. La Bible annonce que la guérison totale de ce monde arrivera lors du retour de Jésus. Ceux qui se sont repentis et qui vivent en Christ le verront car une nouvelle création, un nouveau monde se prépare (Esaïe 65.17), purifié de tout mal donc sans possibilité de le commettre.

Pour conclure, nous prions car nous sommes engagés dans les choses spirituelles grâce au fait qu’on soit devenu enfant de Dieu.
Nous comptons sur Jésus qui est le chemin, la vérité et la vie et c’est pour cela que nous vivons par son Esprit qui donne le souffle de Vie.
Nous espérons dans le retour de Jésus, qui va annihiler ce monde mauvais et rétablir toutes choses, conformément à sa sainteté.

Dans son morceau Gojira dit des choses qui sont en accord avec la Bible et d’autres qui ne le sont pas. Le but n’est évidemment pas de discréditer ce morceau, ni ce groupe que par ailleurs, que j’apprécie écouter.

D’accord ou pas avec les paroles, ça reste du très bon son pour faire péter les enceintes ! Mais l’essentiel est de vivre avec Dieu !

Stay Metal ! God bless you !

Copyright :
Interprète : Gojira
Auteurs : Joe Duplantier , Mario Duplantier, Jean-Michel Labadie, Christian Andreu
Label : Roadrunner Records

Aurélien Duperchy

Aurélien est metal missionnaire, pasteur stagiaire à l'église baptiste Toulouse métropole et étudiant à l'Institut Biblique de Genève.